• OAP asb
    OAP asb

    Photo formation des bénéficiaires du projet sur le Projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants (Muhuta-Bugarama) » sur la gestion/résolution des conflits électoraux : Commune Muhuta, Zone Gitaza

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des bénéficiaires du projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants (Muhuta-Bugarama) » sur le Patriotisme et la Gouvernance : Commune Muhuta, Zone Gitaza

  • OAP asb
    OAP asb

    Petite séance d’animation et danses sur la cohabitation pacifique et la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux (Zones Muhuta et Busenge de la Commune Muhuta)

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des membres des comités de paix sur la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux en Commune Nyabiraba (travaux de groupes)

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des membres des comités de paix sur la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux en Commune Nyabiraba (travaux de groupes)

  • OAP asb
    OAP asb

    Petite séance d’animation et danses lors de la formation des membres des comités de paix sur la cohabitation pacifique et la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux (Commune Nyabiraba)

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des membres des comités de paix sur la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux : Commune Kabezi (Témoignage d’un ancien membre du comité de paix) : Projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants (Phase IV) »

  • OAP asb
    OAP asb

    Témoignage et conseils de l’animateur volontaire de l’OAP asbl des Zones Muhuta et Busenge (MANIRAMBONA Siméon) lors de la formation des bénéficiaires du projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants (Muhuta-Bugarama) sur le Patriotisme et la Gouvernance

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des membres des comités de paix sur la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux : Commune Nyabiraba

  • OAP asb
    OAP asb

    Formation des membres des comités de paix sur la gestion/résolution pacifique des conflits électoraux : Commune Nyabiraba

Ce vendredi 29 novembre 2019, l’Organisation d’Appui à l’auto-Promotion (OAP asbl) a organisé la journée d’échanges, de renforcement mutuel et de capacitation des relais de l’OAP asbl en matière de paix et de développement communément appelés les "membres des Comités de Paix". L’activité a eu lieu dans la commune Kabezi, successivement au terrain du parquet et au Bar "Royal Beach". Cette journée était rehaussée par les personnes de marque telles que les élus des provinces de Bujumbura et Rumonge (Honorables Députés et Sénateurs), le Directeur Général de la formation patriotique au ministère de l’intérieur, de la formation patriotique et du développement local, les représentants de l’administration provinciale de Bujumbura et Rumonge, les représentants des Forums provinciaux des femmes et des jeunes, les représentants des associations provinciales des natifs, les représentants provinciaux des partis politiques, les représentants des communes (Présidents des Conseils communaux, Administrateurs et/ou conseillers), les artisans de paix et les animateurs de l’OAP, le staff de l’OAP,  etc,

Les festivités étaient divisées en deux étapes, l’une s’est déroulait sur le terrain du parquet de Kabezi et l’autre au Royal Beach.   Les festivités préliminaires se sont déroulées sur le terrain du parquet de Kabezi  et concernaient le match amical de football et la présentation des réalisations ; fruits des formations en métiers entre autre soudure, coiffure des hommes, couture ; fruits des groupements d’épargne et de crédit communautaire (SILC/CECI) ainsi que des AGRs initiées grâce à ces SILCs et autres appuis du projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattant(e)s ». Quant  au match amical de football, deux équipes se sont croisées. Il s’agit de l’équipe dénommée A (ou équipe sélectionnée dans les communes se trouvant au Nord) constituée des relais de paix sélectionnés dans les communes d’Isale, Mutambu, Mutimbuzi,  et Kanyosha et l’équipe B (équipe sélectionnée dans les communes se trouvant au sud) constituée des relais de paix sélectionnés dans les communes de Nyabiraba, Mutambu, Kabezi, Muhuta et Bugarama.

Ces deux équipes se sont mesurées en présence d’une grande foule dont les distingués invités. L’équipe du Nord (A) a remporté la victoire de 4 buts contre 1 but de l’équipe du Sud. Il est à souligner que c’était un match impressionnant où les femmes ont aussi pris part.  

A la suite de ce match, un discours de bienvenue et d’ouverture solennelle des cérémonies a été prononcé par le Secrétaire de l’administrateur de Kabezi. Celui-ci a souhaité la bienvenue aux participants à la journée et a aussi fait savoir que les ex-combattants et ceux qui étaient  restés dans les collines cohabitent dans la sérénité.

Le mot d’accueil et d’ouverture des cérémonies a été suivi par la présentation des grandes réalisations issues des formations en métiers et autres enseignements du projet. Les présentations étaient accompagnées par des démonstrations pour les métiers de couture, soudure et coiffure hommes. Le cas échéant est la démonstration d’une femme qui a fait preuve d’exemple probant sur l’utilisation du matériel de soudure, activité habituellement réservée aux hommes. Un membre du groupement SILC qui est également agri-éleveur modèle à montré son troupeau de chèvres achetés grâce aux crédits contractés au sein du groupement SILC.

La deuxième partie des cérémonies a débuté par l’exposé sur la gestion des conflits électoraux, la communication non violente et la lutte contre les manipulations (sollicitations négatives).  Cet exposé a été fait par le consultant qui est en même temps le Directeur Général de la Formation Patriotique au Ministère de l’Intérieur, de la Formation Patriotique et du Développement Local. Il est revenu sur la brève historique des slogans, chansons abusives  et revendications qui ont engendré des douloureuses expériences que nous avons connus au Burundi. Ainsi, lors de son exposé, il a souligné les œuvres témoignant des changements positifs que les Burundais ont été capables de mettre en œuvre à travers les accords de paix d’ARUSHA, les accords de PRETORIA, la Constitution de la République du Burundi, etc. le Directeur Général de la Formation Patriotique a terminé son exposé en démontrant que les burundais ne devraient pas faire marche arrière, mais bien aller de l’avant tout en se préservant de toutes sources de conflits et sollicitations négatives. 

Après l’exposé, c’était le tour du mot de circonstance du Secrétaire Exécutif de l’OAP et les invités d’honneur entre autre les Députes et Représentants de l’administration communale sans oublier les témoignages des représentants des bénéficiaires du projet.

Quant au mot de circonstance du Secrétaire Exécutif de l’OAPa.i, après avoir remercié les invités pour avoir répondu massivement à ladite journée,  il a rappelé la brève historique de l’OAP et ses axes d’interventions ainsi que les grandes réalisations déjà menées eu égard aux deux provinces cibles. Il a également souligné que d’ores et déjà, la zone d’intervention ne couvre que 14 communes dont 9 de la province Bujumbura et 5 de la province de Rumonge,  ce qui fait au total 14 communes d’intervention.

Le projet de réinsertion socio-économique des Ex-combattant a démarré au départ dans deux communes qui sont Kabezi et Mutimbuzi. Le choix de ces dernières était guidé par le fait qu’il y avait des forts conflits entre les résidents et les ex-combattants. Après avoir vu des changements réalistes, l’OAP a dû élargir la zone d’action. Jusqu’à nos jours, elle a déjà formée 3930 relais artisans de la paix depuis 2012. Pas mal de conflits ont été jusqu’ici traités à l’amiable sans recours préjudiciable aux instances habiletés. A côté des formations sur la méthodologie de trancher pacifiquement les différends, il y a eu d’autres activités de développement local durable, en l’occurrence les activités génératrices des revenus : plus de 120 centres de métiers divers mis en place et accompagnés en kits didactiques, les activités en rapport avec l’alphabétisation, etc.

Quant aux limites, il a souligné que les relais de l’OAP ne sont pas payés, mais plutôt volontaires d’où certains sont moins dynamiques. Il a aussi ajouté le faible soutien de la part de l’administration dans certains cas. Il a terminé son discours en exhortant les personnes clés d’appuyer ce processus noble de mise en place de personnes de relais car  la paix dans les ménages, dans le voisinage et dans le pays en général en dépend.

Après le mot de circonstance, c’était l’occasion d’octroi des primes aux Relais qui se sont distingués dans la consolidation de la paix et en matière d’auto développement. Ces festivités ont été facilitées par le Secrétaire Exécutif et les invités d’honneur. Chaque personne obtenait un bidon de 20 L, un carton de savon de lessivage, une houe et une bêche.

Le discours du représentant des invités d’honneur qui a suivi a insisté sur les activités de l’OAP en général et du projet en particulier  a éte prononcé par Monsieur NKESHIMANA Emmanuel Ex-administrateur de la commune de Mutambu et en tant que le président du conseiller communal de Mutambu.  Il a vivement remercié les participants pour avoir répondu massivement à l’invitation et a souligné que l’OAP est la seule organisation qui est restée en  province de Bujumbura et qui a continué les activités même pendant les périodes de crises au moment où les autres organisations avaient fui. Il a rappelé pas mal d’activités de grande envergure déjà réalisées par l’OAP dans les secteurs variés (développement, santé, éducation, bonne gouvernance des communes, etc). Il a ajouté que l’OAP n’a cessé de travaillé conjointement avec l’administration. Il a terminé son allocution en soulignant que le chemin reste encore long dans les deux provinces que des efforts additionnels sont les bienvenus en matière d’auto-promotion. Il a aussi salué ces cérémonies menées en temps opportun car la période des élections approche. 

Avant la clôture des festivités, il y a eu deux témoignages des représentants des bénéficiaires, deux démobilisés dont le comportement a positivement changé grâce aux enseignements du projet. Il s’agit de Monsieur HARERIMANA Anicet de la commune Kabezi et de Madame BARAKENKENWA Séraphine de la commune Mutimbuzi, zone de Maramvya. Ces personnes ont avoué de la méchanceté, de l’agressivité  et l’intolérance qu’ils avaient envers leurs adversaires. Cependant, ils ont affirmé et démontré les aspects du changement positif dont ils font actuellement preuve après avoir été formés et encadrés comme personnes relais dans les domines de la consolidation de la paix et en matière d’auto-développement durable. 

Les cérémonies sont clôturées par le partage d’un verre au Bar Royal Beach.

 

  • DSC_0223.jpg
    big image
    DSC_0223.jpg
  • DSC_0239.jpg
    big image
    DSC_0239.jpg
  • DSC_0322.jpg
    big image
    DSC_0322.jpg
  • DSC_0201.jpg
    big image
    DSC_0201.jpg
  • DSC_0323.jpg
    big image
    DSC_0323.jpg
  • DSC_0117.jpg
    big image
    DSC_0117.jpg
  • DSC_0321.jpg
    big image
    DSC_0321.jpg
  • DSC_0240.jpg
    big image
    DSC_0240.jpg
  • DSC_0209.jpg
    big image
    DSC_0209.jpg
  • DSC_0210.jpg
    big image
    DSC_0210.jpg
  • DSC_0118.jpg
    big image
    DSC_0118.jpg
  • DSC_0172.jpg
    big image
    DSC_0172.jpg
  • DSC_0271.jpg
    big image
    DSC_0271.jpg
  • DSC_0292.jpg
    big image
    DSC_0292.jpg
  • DSC_0297.jpg
    big image
    DSC_0297.jpg
  • DSC_0226.jpg
    big image
    DSC_0226.jpg
  • DSC_0260.jpg
    big image
    DSC_0260.jpg
  • DSC_0301.jpg
    big image
    DSC_0301.jpg
  • DSC_0261.jpg
    big image
    DSC_0261.jpg
  • DSC_0231.jpg
    big image
    DSC_0231.jpg