Error
  • Error loading component: com_contact, 1

Visite de la chargée des Programmes Afrique au sein d’Oxfam Allemagne à l’OAP asbl

En date du 22 au 23 Mai 2019, l’OAP asbl a eu l’honneur d’accueillir en visite de travail de la Chargée des programmes Afrique au sein d’Oxfam Allemagne, Madame JANA SCHINDLER.

La journée du 22 Mai a commencé par le passage en revue de la planification stratégique 2019-2022 de l’OAP asbl et de l’état d’avancement des activités des projets en cours appuyées par Oxfam Allemagne.

Au cours de cette présentation, le Responsable de chaque axe a présenté les activités planifiées pour toute la période concernée par cette planification. Madame JANA Schindler a successivement posé des questions pour plus de compréhension.

Le même jour Madame JANA a tenu une réunion avec les animateurs volontaires de l’OAP.

Dans son discours introductif, la Secrétaire Exécutive est revenue sur les principales réalisations faites par l’OAP en partenariat avec les animateurs volontaires dans les communes d’intervention, grâce à l’appui financier d’Oxfam Allemagne. Prenant la parole à son tour, Madame JANA Schindler a demandé aux animateurs de se présenter en précisant  leurs noms, leurs zones d’action ainsi que l’année au cours de laquelle ils ont commencé à travailler avec l’OAP asbl. A sa grande satisfaction, Madame JANA Schindler a constaté qu’il y a des animateurs qui viennent de passer vingt ans ou plus de travail avec l’OAP asbl.

C’est ainsi qu’elle leur a demandé la motivation qui a poussé chacun d’entre-eux à être un(e) animateur(trice) et de le rester pendant une si grande période. Dans l’ensemble, les principales raisons qui ont été évoquées par les animateurs sont :

ØLes bonnes actions que l’OAP asbl menait dans en milieu rural en faveur des personnes défavorisées, dans le but de les rétablir dans leurs droits et  /ou sauver leurs vies : maisons pour orphelins, écoles, eau potables, … ;

ØLe fait d’être restée aux côtés de la population même pendant la période de crise (les autres ONGs ayant fui car la zone était classée dans la phase IV).

Ils ont répondu de manière générale qu’ils se sont sentis interpellés à améliorer les conditions de vie de la population et à la rétablir dans ses droits, via les activités de l’OAP asbl.

Sur la question de savoir la probabilité de continuité de leurs actions une fois que l’OAP ne serait plus là, les animateurs volontaires ont affirmé qu’ils déjà ont une assise communautaire suffisante, mais qu’un renforcement des capacités régulier à leur faveur et en faveur de la population reste nécessaire.

Après les échanges avec les animateurs volontaires, Madame JANA Schindler s’est entretenue avec les équipes chargées de la mise en œuvre des projets « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants », « Nyubahiriza » et « PAPAB » afin d’analyser les synergies possibles entre les trois projets.  Cet entretien a commencé par la présentation des activités déjà réalisées dans le cadre des projets en rapport avec la Réinsertion socio-économique des Ex-combattants : projet 5288/17 et 51182. Ladite présentation a été faite par le Chef de ces projets au sein de l’OAP asbl.

A ce niveau, les similarités entre les projets susmentionnés ont été relevées : il s’agit de :

üL’existence des comités de paix (pour les projets "Ex-combattants") et Clubs de paix (pour le Projet "Nyubahiriza") ;

üLes formations / renforcement es capacités la paix et la sécurité ;

üL’approche SILC (pour les projets "Ex-combattants") / VSLA (pour les Projets "Nyubahiriza" et "PAPAB").

Quant aux différences, les participants ont relevé que :

üLes bénéficiaires ne sont pas les mêmes ;

ü"Nyubahiriza" veille à l’équilibre du genre alors que cet équilibre n’est pas toujours assuré dans les projets "Ex-combattants" (vu qu’il ya peu de femmes ex-combattantes) ;

ü"Nyubahiriza" est mis en œuvre sur quelques collines alors que "Ex-combattants" couvre toutes les collines des communes cibles ;

üLes équipes et les groupes cibles des projets étant différents, les activités sont organisées à des moments différents, sauf pour la sensibilisation sur la consolidation de la paix et de la sécurité où les membres des comités de paix et ceux des clubs de paix sont appelés à collaborer entre eux et avec l’administration ainsi que les autres structures sociales œuvrant dan ces domaines.

A l’issu de cette rencontre, il a été convenu de mettre en place une commission qui sera chargée d’étudier la faisabilité des synergies entre ces projets.

 

En date du 23 Mai, cette journée a été consacrée à la visite de terrain afin que Madame JANA Schindler puisse se rende compte de l’état des réalisations et des résultats induits par celles-ci. Ainsi, les réalisations ou les personnes visitées sont les suivantes :

Visite en Commune Muhuta

§  Rencontre avec l’administrateur de la Commune Muhuta qui approuve que les résultats des réalisations sont déjà visibles après une courte période ;

§  Rencontre avec les membres des comités de paix, dans le cadre du projet « Réinsertion socio-économique des Ex-combattants (Muhuta & Bugarama) » où les membres des comités de paix ont présenté les changements personnels, les activités déjà réalisées en matière de résolution pacifique des conflits et où les personnes assistées ont eu l’occasion de présenter leurs témoignages très intéressants.

Visite en Commune Isale

§  Rencontre avec l’administrateur de la Commune Isale qui approuve que les résultats des réalisations de l’OAP sont visibles de marinière générale, et particulièrement celles du Projet "Ex-combattants" et qui témoigne du rôle incontournable joué par l’OAP dans la province de Bujumbura, même en pleine crise ;

§  Visite du centre d’alphabétisation de Rushubi où les apprenants étaient en pleine séance de révision pour se préparer à l’évaluation finale. Les exercices faits en présence des visiteurs témoignent du niveau satisfaisant atteint ;

§  Visite d’un salon de coiffure pour Dames qui vient de commencer dans le cadre de la formation professionnelle (Phase IV) : Dans ce salon, les 6 apprenants se sont montrés très appliqués et ont donné l’impression de bien maitriser ce métier en quelques mois, voire des semaines ;

§  Visite du groupement SILC « DUFASHANYE » où les membres (hommes et femmes) ont expliqué comment ce SILC fonctionne et les bénéfices qu’ils en ont déjà tirés (petit commerce, satisfaction des besoins quotidiens, location des propriétés pour l’agriculture, l’élevage, apiculture, … avec une vision commune d’acheter les vaches d’élevage qui seront données à tous les membres ;

§  Entretien avec les membres des comités de paix qui lui ont parlé de leurs réalisations, avec des témoignages très concrets et touchants des personnes qui ont été assistées par eux ;

§  Visite des lauréats de la formation professionnelle de la phase III du projet (couture et soudure) qui sont actuellement à un stade satisfaisant d’autopromotion et qui se débrouillent bien pour trouver de quoi vivre ;

§  Visite d’un ancien lauréat de l’alphabétisation (de 2008) répondant au Nom de MAGUFURI dont l’esprit a été ouvert grâce à l’alphabétisation et qui est parvenu à monter sa propre entreprise de soudure chez lui. Actuellement, il a des employés qu’il paye régulièrement et il continue de former les jeunes désœuvrés. A côté de la soudure, MAGUFURI fait d’autres activités génératrices de revenu comme l’agriculture et l’élevage moderne et c’est une personne fière et respectée dans sa communauté, tout en reconnaissant qu’il est ce qu’il est grâce à l’OAP asbl ;

§  Visite d’un atelier de couture où est employé depuis longtemps un Ex-combattant bénéficiaire du projet. Cet Ex-combattant a déjà acquiert un niveau très élevé en couture et il est maintenant formateur (c’est lui-même qui vient de commencer à former les bénéficiaires de sa zone en couture (Phase IV) pour le compte de l’OAP asbl) ;

§  Visite du Centre agricole de formation et de transfert d’innovations de Rubingo à partir duquel Madame JANA a pu voir la zone (les collines) d’intervention du nouveau projet PADCME dont les activités vont démarrer en Novembre 2019 ;

§  Visite de la Coopérative « VA HASI TUJE IMBERE » (composée de 21 femmes et 2 hommes) appuyée par l’OAP asbl, déjà agréée au niveau de l’API (Agence de Promotion des Investissements), qui fait l’agriculture, l’élevage de poules et le commerce, et dont Madame JANA a émis le souhait de voir l’évolution dans les années à venir.

 

Additional information