Validation communautaire des Jeunes cibles du projet de Consolidation de la paix en communes Mugongomanga et Mukike

Dans le cadre de ses activités dans le domaine de la Gouvernance, l’OAP sous l’appui financier de 11 11 11, exécute un projet de consolidation de la paix à l’endroit des jeunes leaders des communes Mukike et Mugongo-Manga. Ces communes ont été ciblées parce qu’elles ont été les plus frappées par l’insécurité depuis le mois d’avril 2015, et n’ayant pas encore bénéficié des projets en rapport avec la consolidation de la paix à l’intention des jeunes comme dans les autres communes.

 Le projet porte principalement sur les activités suivantes : 

- Formation des jeunes cibles des deux communes sur la citoyenneté responsable, la consolidation de la paix ainsi que le respect des droits humains,                                                - Les activités de mobilisation communautaire et de création de revenu « cash for work »,                                                                                                                                                    - Les activités de mobilisation-sensibilisation communautaire à travers les festivités culturelles

Comme le projet ne touche que 200 jeunes, l’OAP a dû organiser au préalable des descentes d’identification/sélection des bénéficiaires dans les 6 zones administratives, en se basant sur des critères définis ensemble avec les représentants de l’administration locale (administrateurs communaux, Présidents des conseils communaux, Chefs de zone, Chefs de collines, Responsables des forces de l’ordre, Responsables religieux) des deux communes.

Pour pouvoir mener à bien cette activité, l’OAP asbl a utilisé la "méthode de validation communautaire" des bénéficiaires, c’est-à-dire une validation qui fait participer chaque membre de la communauté en assemblée générale des jeunes.                                      Pour cette validation communautaire, toutes les personnes présentes en assemblée zonale se mettaient sur un grand cercle et, colline par colline, les personnes validées sur les collines étaient validées un à un et critère après critère par toutes les personnes présentes sur les lieux en affirmant que la pré-validation avait été correcte ou s’il y avait des personnes qui avaient été victimes de l’injustice. En cas d’injustice, c’est-à-dire s’il y avait une personne qui avait été validée au premier tour alors qu’il y avait d’autres qui remplissaient plus ces critères que lui parmi le reste, elle était directement remplacée par les membres de la communauté eux-mêmes.                                                                                Ainsi 200 jeunes chômeurs (121 garçons et 79 filles) ont été identifiés. Parmi ceux-ci, toutes les ethnies sont représentées comme suit : 64 Hutu, 128 Tusti et 8 Batwa. Quant  à l’appartenance aux partis politiques, il y a 64 personnes du CNDD-FDD, 17 de l’UPRONA, 4 du FRODEBU, 12 du MSD, 5 du MRC, 1 du PARIBU, 1 du PARENA, 4 du FNL, 1 de la société civile et 91 qui n’appartiennent à aucun parti politique. On compte parmi les 200 jeunes 26 orphelins chefs de ménages, 1 ancien combattant et 26 qui sont membres des associations de développement.  

Cette méthode de validation qui était toute nouvelle pour les personnes de Mukike et Mugongo-Manga a surpris plus d’un de par son caractère d’impartialité.                                           

Les participants affirment avoir découvert que l’OAP asbl est une organisation neutre, et le résultat a été la grande satisfaction de tous les participants aux séances de sélection, tant de ceux qui avaient été retenus que ceux qui ne l’avaient pas été, et même de la part des chefs de collines et de zones présents.

Retenons cette citation du Chef de la colline Rurambira de la Zone Mayuyu en Commune Mukike à la fin de la séance de validation dans cette zone : « c’est pour la toute première fois que nous voyons cette méthode de validation. Nous étions habitués à la méthode écrite ou à main levée. Nous vous  remercions pour cette nouvelle technique qui n’exclut personne et qui n’a aucun penchant. Nous sommes satisfaits que cette activité se déroule en toute sécurité et il n’y a personne qui rentre avec de la colère ou des rancunes. Tout le monde admire ce qui vient de se passer et nous demandons aux jeunes qui viennent d’être validés de bien faire les activités prévues dans ce projet. »

Cette activité de sélection a duré 2 jours dans les 6 zones administratives qui composent les communes Mukike et Mugongo manga. Elle sera suivi par la formation des 200 jeunes sur des thèmes de Citoyenneté responsable, Consolidation de la paix, Respect des droits humains, Résolution pacifique des conflits.

DSC_0921.JPGDSC_0643.JPGDSC_0915.JPGDSC_0916.JPGDSC_0638.JPGDSC_0642.JPG

Informations supplémentaires